Sélectionner une page

L’auto-sabotage ou la mise en échec de soi-même !

mars 22, 2020

Psychologie : Les conseils de Céline

L’auto-sabotage ou cette capacité que l’humain a de faire échouer ses projets avant même qu’ils n’aient vu le jour. Il s’agit d’un processus plus ou moins conscient et extrêmement bien ficelé ! L’inconscient est, on ne peut plus habile, lorsqu’il s’agit de mettre en avant des stratégies de sabotage. L’auto-sabotage bien qu’effrayant, est utilisé par un grand nombre d’individus comme mécanisme de protection. L’être humain se protège de ce qui pourrait, à court, moyen ou long terme lui faire du mal.

Les mécanismes de l’auto-sabotage
Pour comprendre les mécanismes d’auto-sabotage, nous devons remonter à l’enfance. Face à un changement, l’enfant ou l’adolescent n’a pas la maturité nécessaire pour anticiper et gérer efficacement ce qui lui arrive. Il va donc d’une certaine façon « subir » ce processus évolutif, qui peut quelques fois créer chez lui, un véritable choc émotionnel.

Illustration de ce mécanisme
Imaginez un enfant dont les parents se séparent, il vivra cette rupture comme un changement dans la dynamique familiale. Ce changement l’amènera peut-être à se sentir rejeté, abandonné, exclu etc. Il risque donc d’intégrer la séparation des parents, comme quelque chose de négatif qui fait mal, et au fur et à mesure il risque d’associer ce ressenti à l’ensemble des changements qu’il va rencontrer dans sa vie. Résultat, chaque changement va être vécu comme un traumatisme, duquel il s’agira de se protéger. Reprenons ce même enfant, si à l’âge adulte, il rencontre quelqu’un et qu’il n’a pas au préalable fait un travail sur ces schémas, il risquera peut-être de tout faire pour mettre la relation avec son partenaire en péril de sorte à ne pas devoir subir une éventuelle rupture et à souffrir de celle-ci. Impressionnant non ?

Que convient-il de faire pour lutter contre cet auto-sabotage ?
Si ces schémas semblent « logiques », sachez qu’il est toutef ois, extrêmement diffi cile et compliqué de sortir d’une telle programmation. L’aide d’une professionnelle est souvent nécessaire afi n de travailler la connaissance de soi et ainsi comprendre les émotions en jeu dans chaque situation de changement. La compréhension de celles-ci mènera l’individu à amorcer des changements sans pour autant en avoir peur et déployer des stratégies d’auto-sabotage.

 

Et si vous preniez rendez-vous avec vous-même ?

Dans un monde où tout va vite, où l’inactivité est perçue de manière négative, il devient difficile de prendre du temps pour soi. Essayez de vous rappeler la dernière fois que vous vous êtes fait plaisir. Difficile n’est-ce pas ? Pourtant ces rendez-vous avec vous-même sont importants et bénéfiques. 

Quelques pistes
Tout d’abord, commencez petit. Si vous n’avez jamais eu l’habitude de prendre du temps, débutez donc par cinq petites minutes par jour.

Stimulez vos cinq sens
Prendre du temps pour soi, c’est se mettre à l’écoute de son corps. De quoi avez-vous envie ? Besoin ? Que vous raconte votre corps ?Dégustez une bonne tasse de café, écoutez de la musique, parfumez votre intérieur d’un parfum qui vous détend, regardez par la fenêtre et admirez-y la nature etc. Voyez déjà comment votre corps réagit à ces quelques idées. En fonction de sa réaction, ajustez ce qui vous semble être bon pour vous. Ce qui vous procurera apaisement et bien- être.

Ayez le réfl exe de vous recharger
Se ressourcer, prendre du temps pour soi, c’est se recharger. C’est faire le plein de positif pour mieux affronter les diffi cultés de la vie. Prenez le temps de prendre soin de vous, de vous ressourcer et vous apprécierez rapidement les effets positifs.

 

Céline Molitor

Rue de Luxembourg 56,  L-8140 Bridel

+352 621 658 649 • celinemolitor.comFacebook/PurposebyCelineMolitor

Articles associés

Et si vous pensiez à investir l’hiver autrement ?

Et si vous pensiez à investir l’hiver autrement ?

ET SI VOUS PENSIEZ À INVESTIR L’HIVER AUTREMENT ?
Chaque année, lorsque l’hiver s’installe, qu’il fait noir plus tôt, que la valse des températures
négatives fait son grand retour et que les sinusites, bronchites, grippes etc. pointent le bout de
leur nez, il n’est pas rare d’entendre les gens se plaindre de « déprime saisonnière » ou encore de
« déprime hivernale ».

Le potager d’intérieur connecté !

Le potager d’intérieur connecté !

Ces dernières années, plusieurs startups européennes se sont lancées dans l’élaboration et
la fabrication de potagers connectés. Fonctionnant chacun différemment selon l’entreprise,
ces micro-jardins permettent tous une facilité d’emploi et une aide très appréciable à leur
utilisateur grâce au suivi via une application.